Le curcuma

Le curcuma

FICHE TECHNIQUE

  • Nom botaniqueCurcuma longa
  • Partie utilisée : le rhizome séché
  • Origine : Inde
  • Culture : agriculture biologique
  • Méthode d'extraction : moulu

INDICATION

  • Très fort pouvoir antioxydant 
  • Riche en curcumine anti-inflammatoire 
  • Soulage les troubles digestifs 
  • Contribue à prévenir les pathologies chroniques 
  • Bonne source de vitamine C et de fer

HISTOIRE

Le terme « curcuma » vient de l’espagnol qui l’a lui-même emprunté à l’arabe kurkum, lequel désignait originellement le safran. Il est apparu dans la langue française en 1559. En anglais, curcuma se traduit par turmeric, mot qui dérive du français « terre-mérite »; c’est ainsi qu’on appelait jadis cette plante, probablement par allusion à la poudre jaune, qui rappelle des pigments minéraux. Il est connu sous le nom de Shati en sanskrit.

Le curcuma est une épice qui fait l’objet d’échanges commerciaux depuis tellement longtemps que l’on ne peut déterminer avec certitude son centre d’origine. Mais on pense qu’il vient du sud ou du sud-est de l’Asie, peut-être plus spécifiquement de l’Inde, d’où il se serait diffusé dans toute l’Asie, de même qu’au Proche et au Moyen-Orient, il y a des milliers d’années. Son emploi en Inde remonte aux temps védiques, c’est-à-dire à 4 000 ans, voire plus. Il servait en cuisine, en médecine, de même que dans les cérémonies religieuses. En Chine et en Orient, on l'emploie également depuis longtemps. 

Des chercheurs indiens ont découvert que la poudre de curcuma pouvait inhiber diverses maladies du riz transmises par la graine. Cette plante réputée pour ses propriétés antioxydantes pourrait donc permettre de diminuer, voire éliminer, les fongicides et bactéricides chimiques dans les plantations de riz. 

UTILISATION

De nombreuses études ont été menées sur les racines de curcuma, particulièrement sur la curcumine,  afin de tester les effets que lui prêtent les différentes médecines traditionnelles dans le monde.

La curcumine, principe actif du safran indien, est un puissant antioxydant. Les antioxydants permettent de protéger le corps des dommages cellulaires occasionnés par les radicaux libres, et donc d'éviter le vieillissement prématuré des cellules, ainsi que des maladies liées. De plus, la curcumine agit de multiples manières sur l’inflammation chronique. Son usage est particulièrement intéressant pour réduire l’inflammation articulaire et pour soulager les inflammations du système digestif. Des études sur des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, d'arthrite et d'arthrose ont montré que 2 g de curcuma par jour pendant 5 à 6 semaines avaient produit des effets comparables à ceux de l'Ibuprofène.

Le curcuma et le poivre noir forment une association souvent conseillée pour augmenter l’assimilation de la curcumine par l’organisme. Or, cette association peut aussi avoir des effets secondaires importants, qu’il faut connaître avant de consommer des produits qui en contiennent. 
La pipérine du poivre noir peut causer des dommages à la paroi intestinale, et augmenter la perméabilité intestinale. La pipérine, et plus largement le poivre, est alors déconseillée à toutes les personnes qui souffrent de troubles intestinaux ! Dans ce cadre, des compléments alimentaires naturels de curcuma, sans pipérine ajoutée, sont à privilégier comme celle proposée par Böö. Les formules qui contiennent du poivre noir ou du polysorbate 80 sont à proscrire.

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

Ne pas utiliser en cas de calculs biliaires ou de chimiothérapie anti-cancer. Le curcuma peut fluidifier le sang : arrêter au moins 2 semaines avant une opération chirurgicale. L’emploi chez les personnes sous anticoagulants est déconseillé.
Tenir hors de portée des jeunes enfants. Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes. Utilisation réservée à l’adulte. Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

AVERTISSEMENT

Ces informations sont uniquement destinées à servir de référence générale pour une exploration plus approfondie et ne remplacent pas les conseils de santé professionnels. Ce contenu ne fournit pas d'informations sur la posologie, les recommandations de format, les niveaux de toxicité ou les interactions possibles avec des médicaments sur ordonnance. Par conséquent, ces informations ne doivent être utilisées que sous la supervision directe d'un professionnel de la santé qualifié tel qu'un médecin naturopathe.


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés